John Verdon - 658

Publié le par dunevirgule-a-lautre

658 - John VerdonUn Policier à l’ancienne, fonctionnant en mode « déduction ».

 

Pas de Labo, pas d’ADN ni de Luminol. Pas Non plus de secret d’état.

 

Un Inspecteur à la retraite, qui s’est temporairement trouvé une passion pour le portrait photographique d’art –portrait de tueurs en série-, repique au métier. Sollicité par une connaissance de fac en proie à un harceleur épistolaire, Dave Gurney entame une enquête et cogite, au détriment de ceux qui lui sont ou devraient lui être chers.

 

 

 

Le plus moderne dans ce roman, c’est le titre : 658. Quelques longueurs, mais on arrive à s’accrocher tout de même jusqu’à la fin en dépit d'explications pas bien claire sur certains choix du coupable. Pas de grosse surprise, on arrive à la même conclusion que l’enquêteur au sujet du coupable, même avant que l'intrigue ne le dévoile.

 

Un peu décevant mais c’est le 1er roman de John Verdon. A l’ancienne donc, s'inspirant de la lignée des romans d’énquête de l’école britannique , on sent de la méthode dans l’écriture (trop ?) . Peut être un auteur à suivre. A voir …

 

Publié dans Romans

Commenter cet article